Une industrie qui opère sa révolution dans un nouvel écosystème connecté

La course à la taille critique, actuel cheval de bataille des constructeurs, se traduit par la standardisation des plateformes et une accélération des investissements industriels et commerciaux dans les pays émergeants. Toutefois, elle ne doit pas masquer les problèmes structurels auxquels ces acteurs doivent faire face sur leurs marchés historiques :

  • Surcapacités de production dans des usines peinant à dégager la compétitivité attendue
  • Schémas de distribution coûteux qui s’appuient encore essentiellement sur des réseaux physiques
  • Contraction des marges sur l’ensemble des activités, traditionnellement sur les véhicules neufs mais désormais également sur l’aftermarket

Bataille d’arrière-garde pour une industrie automobile qui doit faire face à une remise en question majeure de son modèle économique sur l’ensemble de sa chaîne de valeur. À la veille d’une transformation profonde de l’objet automobile comme de son usage, le salut de la filière réside dans sa capacité à prendre le train des innovations technologiques de rupture en cours de développement. Dans ce contexte, deux grands défis à relever s’offrent à elle :

  • Développer des solutions de motorisation performantes et économiquement viables qui prendront progressivement le relais des moteurs à combustion interne: véhicule hybride, batterie rechargeables, pile à combustible.
  • Inventer dès aujourd’hui les nouveaux usages liés au véhicule connecté, accompagné des services d’assistance et d’agrément, et dans un futur plus lointain, le véhicule autonome.

Ce deuxième défi implique le développement d’infrastructures de collecte et de traitement – en partie en temps réel – des flux de données massifs issus du véhicule et de son environnement.

Cette contrainte pousse les acteurs traditionnels à élargir leur écosystème pour s’ouvrir à de nouveaux types d’acteurs issus du monde des technologies - informatique, télécom, pure players internet. L’industrie automobile entre ainsi de plein pied dans l’économie de services, porte ouverte à la création d’une infinité d’applications et d’une diversification des modèles économiques. En conséquence, elle accélère le phénomène d’évolution radicale du rapport du consommateur à la voiture.

À court terme, un véhicule en circulation sur cinq sera connecté.

Le marché des services représente alors une formidable opportunité pour les nouveaux acteurs. Mais les acteurs historiques devront réaliser un effort majeur d’adaptation sous peine de désintermédiation avec leurs clients. Aujourd’hui, la moitié des consommateurs de la génération Y ne souhaitent plus être propriétaires de leur voiture. Les acteurs gagnants de demain seront donc les « fournisseurs globaux de services de mobilité » qui sauront capter et servir en temps réel les attentes d’un service personnalisé pour le futur « homo automobilis ».

Forte d’une expertise dédiée à ce secteur au sein de son cabinet de conseil, Keyrus Management, Keyrus répond à l’ensemble de ces questions et de ces enjeux à travers un savoir-faire combiné autour de la Data, du Digital et d’une connaissance poussée du secteur de l’industrie automobile, et tout particulièrement de son modèle de distribution.


Accompagner la transformation digitale de la distribution automobile

  • Mise en place des dispositifs de vente multicanaux
  • Amélioration de l’efficacité des équipes de ventes
  • Évolution des postures et des pratiques commerciales wholesales et retail

Concevoir les dispositifs de connaissance et d’interaction avec le client digital

  • Performance des organisations marketing et de la communication digitale
  • Mise en œuvre des architectures de connaissance client 360°
  • Développement des sites Web et mobiles

Mettre en œuvre les outils de BI et de pilotage de performance sur l’ensemble des activités

  • Suivi des indicateurs de performance des projets véhicules
  • Pilotage de la relation client en concession
  • Motorisation des catalogues de pièces de rechanges et gammes de services APV
  • Élaboration et mise en place des solutions décisionnelles, intégration des contraintes BALE II pour les activités de financement automobile

RÉFÉRENCES

  • Constructeur automobile américain

    Réorganisation du département Marketing et Communication : définition du schéma organisationnel, revue des compétences nécessaires liées à l'évolution des métiers vers les canaux digitaux, élaboration des processus et rituels d'animation internes et avec les agences partenaires.

  • Constructeur automobile de dimension internationale

    Améliorer les opportunités commerciales au travers de la connaissance client, identifier les 20 données clients à recueillir, définir le plan de qualification client multi canal.

  • Constructeur automobile de dimension internationale

    Réalisation d’une solution de mesure de la performance, sous technologie QlikView, en mode ‘BI on demand’ pour la direction des services à l’entreprise avec un déploiement de la solution sur 12 pays. Cette solution permet aujourd’hui au Groupe Renault d’assurer, entre autre, l’homogénéisation de ses indicateurs coût/ qualité.

  • Constructeur automobile de dimension internationale

    Aide à l’élaboration de la stratégie de vente et des outils marketing, permettant une réduction des délais de commercialisation, conception, réalisation et déploiement de la conduite du changement (communication et formation) dans les différents pays, coordination de la mise en œuvre.

  • Groupauto

    Groupauto a mis en place une application de pilotage des ventes permettant de consolider les données issues de multiples fichiers et d’analyser chaque mois, de manière approfondie, l’activité sur tout le territoire.