13.05.14

Avis d'Expert

Les solutions d´analyse prédictive pour lutter contre les abus et les fraudes.

    La fraude, contrairement aux abus qui sont le résultat d'un usage excessif inconscient, est une action de mauvaise foi dans le but de tromper ou de nuire aux intérêts des autres. C'est une problématique complexe et protéiforme (fraudes aux prestations, aux cotisations, fraudes en réseau, fraudes internes, ...).

    LE CONTEXTE ACTUEL DE LA FRAUDE  

    lire la version PDF

    En France en 2012, les fraudes à l'assurance maladie détectées représentaient près de 150 millions d'euros (source CNAMTS). De son côté, l'industrie de l'assurance au niveau mondial estime qu'au moins 10% des sinistres déclarés sont frauduleux, alors qu'entre 1% et 3% seulement sont détectés grâce aux moyens actuels. Le profil des fraudeurs correspond en très grande majorité aux fournisseurs de soins (feuilles de soins frauduleuses, services inutiles, mauvaises codification, etc.) et dans une moindre mesure aux consommateurs de santé (falsification de feuilles de soins, enregistrement erroné de droits, usurpation d'identité, etc.).

    Dans un contexte de restriction budgétaire nécessitant rigueur et transparence (exigences Solvabilité 2, communication des frais de gestion, Conventions d'Objectifs et de Gestion, LFSS 2014, etc.), la lutte contre les abus et la fraude aux prestations santé et prévoyance est reconnue par les experts comme une activité rentable avec un effet immédiat et positif sur les résultats techniques des organismes complémentaires.

    DE NOUVELLES APPROCHES POUR UNE SOLUTION INDUSTRIELLE EFFICACE

    Alors que les organismes complémentaires sont majoritairement dotés d'équipe(s) de contrôle interne et / ou de gestion du risque, actifs contre la fraude, les processus en place ne sont que rarement industrialisés. Le plus souvent, seules des démarches sur un échantillonnage limité, de manière aléatoire et a posteriori ont été menées.

    Les nouvelles approches doivent permettre de détecter la fraude au sein d'importants volumes de données, d'être plus sélectifs parmi tous les cas rencontrés et de traiter la fraude a priori c'est-à-dire avant le paiement des prestations. Concrètement, la stratégie optimale de lutte contre la fraude doit combiner les capacités des solutions d'analyse prédictive capable de s'intégrer aisément au sein des systèmes d'information existants en temps réel ou en différé (mode batch), et la construction de modèles « métiers » adaptés aux organismes complémentaires.

    LA COMBINAISON DU RECOURS AUX SOLUTIONS D'ANALYSE PREDICTIVE...

    L'analyse (ou logique) prédictive englobe en effet une forte variété de techniques statistiques, d'extractions de données et de calculs de probabilités. Elle permet d'analyser des faits présents et passés dans le but de produire des hypothèses prévisionnelles sur des évènements futurs. Ces technologies, désormais facilement accessibles, sont capables de mettre en évidence des « comportements » inhabituels ou déviants au sein d'un ensemble de données historiques et transactionnelles. De surcroît, elles ont la capacité às'intégrer au sein des chaines de liquidation des prestations existantes en amont de la validation et du paiement. Plus le volume de données est important, plus l'analyse est pertinente.

     

    ... ET DE L'UTILISATION DE MODELES ADAPTES AUX METIERS DE L'ASSURANCE SANTE ET DE LA PREVOYANCE

     

    Il existe aujourd'hui sur le marché des référentiels complets de modèles métiers qui couvrent à la fois les prestations spécifiques à l'assurance santé (optique, dentaire, audio, transports, forfait journalier, soins hors périmètre RO, etc...), celles liées à la prévoyance (invalidité, IJ, décès) mais également des règles transverses à toutes les catégories de soins ou typologie de fournisseurs ou de clients (consommation globale de soins, situation administrative des adhérents ou des professionnels de santé, etc...).

    Concrètement, les outils d'analyse prédictive affectent une note ou un « score »  à chaque prestation analysée. Cette méthode appelée également scoring permet  de sélectionner et de se concentrer sur les cas de fraude les plus probables et ainsi de faciliter la tâche des gestionnaires en charge de l'instruction des dossiers et du recouvrement des indus.

    Le bon enchainement de ces phases garantit aux organismes une couverture maximale et efficace des cas de fraude et d'abus et, en conséquence, un retour sur investissement positif et rapidement visible. 

    UN RETOUR SUR INVESTISSEMENT AUX MULTIPLES VISAGES

    Au-delà du simple gain financier, l'implémentation d'une solution de lutte contre la fraude produit d'autres bénéfices, notamment en termes de dissuasion et de prévention, de réutilisation des outils acquis pour des travaux statistiques, et surtout de gains en image par la valorisation de l'équité des adhérents.

    Par ailleurs, dans un contexte économique contraint  pour tous les acteurs du secteur (concurrence accrue, exigence de transparence dans la gestion des organismes), la lutte contre la fraude et les abus doit être présentée comme un service différenciant offert aux adhérents et gage de bonne gestion.

     SOLUTION D'ANALYSE PREDICTIVE, UNE OFFRE PERFORMANTE MAIS LIMITEE

    L'offre d'outils intégrés d'analyse prédictive est relativement réduite aujourd'hui. Les différentes solutions du marché se distinguent surtout sur leurs facilités d'utilisation des interfaces et sur leur capacité à s'intégrer au sein des systèmes d'information existants.

    Télécharger la version PDF