09.08.16

Témoignage

Keyrus accompagne le Service Numérique de Santé en Ile-de-France (GCS SESAN) dans la mise en œuvre de la plate-forme eCerveau, dédiée à la veille et à l’alerte sanitaire.

  • #Data Intelligence

En septembre 2015, le GCS SESAN, Service Numérique de Santé en Île-de-France (ex GCS D-Sisif), a mis en service, à destination des professionnels de santé, la plate-forme « eCerveau » dédiée à la veille et à l’alerte sanitaire. Mis en oeuvre avec le concours de Keyrus, ce nouveau système régional d’aide à la décision suit en temps réel l’activité des services d’urgences pour une anticipation et une gestion optimales des tensions.

eCerveau vient remplacer et améliorer les outils qui constituaient le système de veille Cerveau mis en place à partir de 2004. « Cerveau a été créé après le dramatique épisode caniculaire de l’été 2003 », rappelle le Docteur François Dolveck, Directeur médical du GCS SESAN Île-de-France et parallèlement Directeur du Samu 77 et des urgences de l’hôpital de Melun. « Pendant cette crise sanitaire, les services d’urgences avaient connu une saturation majeure et tous les services hospitaliers avaient été débordés, mettant en évidence l’insuffisance des outils dont nous disposions pour faire de la surveillance active et de la prévision sur l’activité des urgences. »

« Après l’étape de la dématérialisation, la médecine entre dans l’ère du partage de l’information pour une meilleure utilisation des ressources et des soins les plus opérants possible. Le taux de pénétration des outils d’analyse de données est encore très faible dans le monde de la Santé. Des projets comme eCerveau accélèrent incontestablement l’adoption de ces technologies avancées. », Docteur François Dolveck, Directeur médical du GCS SESAN Île-de-France, Directeur du Samu 77 et des urgences de l’hôpital de Melun.

 

Un projet à forts enjeux pour la santé publique 

Après 10 ans d’existence, Cerveau n’est plus à l’état de l’art : les technologies décisionnelles ont beaucoup évolué et le mobile s’est largement imposé dans les usages. En 2012, le GCS SESAN décide de refondre les outils existants en un seul, puis de doubler le nouveau système d’une application mobile. « Cette refonte, précise le Docteur Dolveck, devait nous apporter plus de puissance de calcul et d’analyse, une automatisation plus poussée et un accès mobile aux informations pour suivre en continu l’activité des urgences de façon à pouvoir se mettre en alerte et réagir le plus tôt possible en cas de tension ou de crise. »

À l’issue de l’appel d’offres, la mise en oeuvre du projet est confiée à Keyrus, choisi pour son expertise dans le domaine de la santé, sa maîtrise des technologies retenues et son expérience de la conduite de projets de Data Intelligence de grande envergure. « Il s’est écoulé un peu plus de trois ans entre l’appel d’offres et la mise en service d’eCerveau – un délai qui peut paraître long mais qui s’explique par la taille de la région : outre les représentants des tutelles, 120 services d’urgences, près de 400 établissements et un nombre colossal d’interlocuteurs ont été associés » relativise le Docteur Dolveck.

« L’étendue et la complémentarité des compétences de Keyrus ont été déterminantes dans la réussite de ce projet. En plus de l’équipe qui a réalisé le coeur de la solution, nos équipes digitales sont intervenues sur le design du site et la réalisation de l’application mobile. Nos Data Analysts ont également travaillé sur l’insertion du composant d’analyse prédictive permettant de détecter les périodes de suractivité dans les services d’urgences. », Cédric Aubin, Directeur Conseil,Responsable de l’offre Santé/Social de Keyrus en France.

 

Plusieurs milliers d'utilisateurs à terme 

​·   La cellule Cerveau – En charge de la veille au quotidien et de la remontée des informations au niveau national, « cette cellule réalise les analyses et les graphes permettant, à partir du référentiel des 10 années précédentes, de voir où l’on en est au jour le jour, sachant que plus on a d’antériorité, plus les statistiques sont fiables, et plus on est en capacité d’agir », précise le Docteur Dolveck.

​·   La tutelle eCerveau fournit à l’Agence Régionale de Santé et à ses délégations territoriales des informations cruciales pour assurer un volet essentiel de sa mission, à savoir interpréter l’activité et moduler les ressources de façon à répondre au mieux aux sollicitations.

​·   Les responsables d’unités d’urgences et d’établissements – Ils utilisent eCerveau et notamment l’application mobile pour connaître la situation de leur établissement ou leur service, notamment pendant les périodes de nuit, les week-ends et les jours fériés. « Quand je ne suis pas physiquement présent dans mon service d’urgences, je regarde très régulièrement son activité pour savoir s’il y a des tensions, témoigne le Docteur Dolveck. Si quelque chose m’alerte, j’appelle pour essayer de mieux comprendre et trouver ce qu’on peut faire. » 

L’application mobile eCerveau est une première en France. Au 15 mars 2016, elle comptait environ 170 utilisateurs privilégiés – chefs de service d’urgences et de Samu, responsables de l’ARS Île-de-France, quelques acteurs des délégations territoriales de l’ARS – mettant le système à l’épreuve avant son ouverture à l’ensemble de la population concernée, soit plusieurs millier d’utilisateurs. Un lien est également prévu avec la médecine de ville, notamment à travers la permanence des soins ambulatoires, qui pourra elle aussi apporter et mieux intégrer ses informations au dispositif global de veille.

« Au moment des attentats de Paris en novembre 2015, l’application eCerveau nous a permis de savoir rapidement où envoyer les patients qui n’étaient pas en détresse vitale. Nous l’avons utilisée pour voir les taux d’occupation et orienter ces patients par groupes de 10, 15 ou 20 vers les structures d’urgence qui étaient en capacité de les accueillir. », Docteur François Dolveck.

 

Une plate-forme qui intéresse les autres régions

Si la vocation d’eCerveau est d’abord régionale, les outils et les applications mis en place dans ce cadre par le GCS SESAN présentent un intérêt évident pour d’autres régions, sinon toutes. « L’ouverture à d’autres régions a été prise en compte dès la conception de la plate-forme, et il est prévu qu’elles puissent bénéficier de ce qui a été fait sous forme de package, sans contrepartie financière, ce qui est normal puisqu’il s’agit d’argent public », souligne le Docteur Dolveck.

Le GCS SESAN travaille déjà avec Rhône- Alpes qui sera vraisemblablement la première région à utiliser eCerveau pour son propre compte. Avant de s’interfacer avec la plate-forme, la région doit travailler de son côté pour préciser les types d’indicateurs qu’elle souhaite, les données à prendre en compte, le périmètre et les acteurs concernés. « Nous sommes heureux de les y aider et de leur faire gagner du temps. Quand une région a réalisé quelque chose qui marche bien et qui rend service à la population, il faut en faire bénéficier les autres en essayant de partager les coûts », conclut François Dolveck.

« Les retours des utilisateurs du site et de l’application sont excellents. Tous se disent ravis, tant de la simplicité d’usage que de la possibilité d’accéder à des informations qu’ils n’avaient pas auparavant. », Docteur François Dolveck.

***

GCS SESAN EN BREF

SECTEUR : Santé

SITE WEB : www.sesan.fr

PROBLÉMATIQUE : Accompagner le GCS SESAN (ex GCS D-Sisif) dans la refonte du système d’information dédié à la veille de l’activité des structures d’urgences et à l’alerte sanitaire.

BÉNÉFICES

​·   Nouveau système régional d’aide à la décision se déclinant en un site internet complet et une application mobile dédiée.​
​·   Approche visuelle nouvelle : tableaux de bord synthétiques, analyses ad’hoc, restitutions graphiques et cartographiques dynamiques, applications sur smartphone.​
​·   Anticiper les périodes de tension en organisant au mieux les ressources hospitalières de la région.

SOLUTION

​·   IBM (Datastage/Cognos/SPSS/DB2)​
​·   Liferay, Applications iOS et Androïd

PÉRIMÈTRE : Professionnels de santé

TEMPS DE MISE EN OEUVRE : Plusieurs versions déclinées en 3 ans.

NOMBRE D’UTILISATEURS : Plusieurs milliers d’utilisateurs à terme (médecins, cadres de santé, directeurs d’établissements, tutelles…).

***

KEYRUS : UN SAVOIR-FAIRE UNIQUE DANS LE SECTEUR SANTÉ/SOCIAL

​·   Un leadership reconnu construit sur 15 années d’expertise dans le Digital et la Data.​
​·   Un pôle dédié au secteur Public / Santé / Social sur l’ensemble du territoire national.​
​·   +50 consultants métiers et experts connaissant les domaines de la santé (pilotage médico-économique, PMSI, Ressources Humaines, plateaux médico-techniques).
​·   Plus de 15 années de capitalisation sur +100 références en France et à l’International dans le secteur santé/social :
           - Centres Hospitaliers : AP-HP, HCL, CHU Grenoble, CHU St Etienne, American Hospital of Paris, CH Annecy, CH Perigueux…
           - Ministère de la Santé et Agences Régionales de Santé.
           - Agences ou groupements publics : ANAP, ASIP, ANSM, Agence de la Biomédecine, EFS, INVS, GCS SESAN, GCS TESIS, GCS SISRA…

​·   Partenaire des plus grands éditeurs de logiciels du marché : IBM, Microsoft, SAP, QLIK…​
​·   Un Centre Innovation incubateur des solutions les plus innovantes du marché (Big Data, Analytics, Data Sciences).​
​·   IBM Premier Business Partner depuis 2012 et IBM Support provider sur la gamme de produit IBM Cognos BI.


Des projets ou des questions à ce sujet ?
Remplissez notre formulaire de contact.

Télécharger le PDF