TÉMOIGNAGE

Willis NANA, Consultant BI - Keyrus Canada

  • En quelle année avez-vous été recruté chez Keyrus ?

Je suis rentré en tant que stagiaire chez Keyrus en avril 2012 pour mon stage de fin d’études. Mon stage s’étant bien déroulé, j’ai été recruté en tant consultant BI.

  • Quelle est votre fonction chez Keyrus ?

Je suis consultant décisionnel spécialisé sur les technologies Microsoft.

  • En quoi consiste votre travail au quotidien ?

Mon travail consiste à répondre aux problématiques que je rencontre chez mes différents clients, de la modélisation jusqu’à la restitution de bases de données, en passant par leur administration. Etant spécialisé sur les outils Microsoft, je travaille sur les technologies SQL Server ou encore SharePoint. Je suis quelqu’un de curieux, avide de découvrir d’autres technologies. Je suis actuellement en mission chez un constructeur automobile français, où j’ai amélioré une application permettant de « monitorer » la qualité des pièces fournies par les fournisseurs pour les véhicules.

  • Votre fonction a-t-elle évolué depuis votre entrée chez Keyrus ?

Depuis mon entrée chez Keyrus en tant que stagiaire, j’ai bien évidemment évolué. J’ai acquis une expérience technique qui me permet de répondre à de nombreuses problématiques rencontrées chez mes clients. J’ai également gagné en indépendance et en confiance, grâce aux différentes missions que j’ai réalisées.

  • Pourquoi avez-vous choisi d’intégrer le Groupe Keyrus?

J’ai choisi le groupe Keyrus pour sa dimension internationale. Ayant vécu à Londres, je voulais entrer dans une entreprise me permettant de revivre une expérience à l’étranger. L’un de mes objectifs était de partir dans un pays qui m’était inconnu, j’ai donc choisi le Canada. Keyrus étant présent à Montréal, c’est une opportunité que je ne pouvais pas manquer. J’ai passé une série d’entretiens et ma demande d’expatriation a été validée.

  • Qu’est-ce que vous apporte votre expérience chez Keyrus ?

Keyrus a su me faire confiance sur différents projets et n’hésite pas à challenger les juniors. Etant quelqu’un qui aime les défis, je peux faire confiance à l’équipe managériale pour m’en lancer. Keyrus m’a permis de prendre conscience du fait que j’aime me dépasser.

Qu’appréciez-vous le plus chez Keyrus ?

Professionnellement, Keyrus est une société qui est à l’écoute de ses collaborateurs. Les managers, commerciaux et experts sont joignables si besoin.

Humainement, il y a un bon esprit. Même si l’on est en mission, il y a régulièrement des soirées collaborateurs, idéales pour souder les équipes et se retrouver entre « Keyrusiens ».

  • Quel cursus de formation avez-vous suivi ?

Je suis passionné d’informatique depuis tout jeune, devenir informaticien était pour moi une évidence. J’ai d’abord obtenu un BTS en informatique. Ensuite, j’ai intégré l’école Supinfo à Paris, c’est là que j’ai décidé de travailler dans le domaine du décisionnel. J’ai réalisé une partie de mon cursus Supinfo à Londres.

  • Quel est votre parcours professionnel avant Keyrus ?

Keyrus fut ma première expérience dans le domaine du décisionnel. Précédemment, durant mes études, j’ai réalisé de nombreux stages en tant qu'assistant MOA chez Bureau Veritas, ou encore comme administrateur système et réseau au Palais de Tokyo. Ce qui me donne une bonne vision des métiers de l’informatique.

  • Selon vous, comment Keyrus se différencie des concurrents ?

Je pense que Keyrus aime se lancer des challenges. Par exemple, avec la chaire « Data Scientist » en collaboration avec l’École polytechnique, Orange et Thales, je trouve que c’est une initiative très intéressante.

  • Quel est le point fort de Keyrus ?

Keyrus est une entreprise qui croit en ses collaborateurs, qui leur confie des missions intéressantes et motivantes, en leur donnant les moyens de se former et de passer les certifications s’ils le souhaitent. Les commerciaux et les managers sont à notre écoute. Entre deux missions, j’en profite pour assister à des formations, pour passer des certifications ou faire de la veille technologique. Keyrus est assez flexible à ce niveau-là.